Ces appâts pour le sandre sont idéaux

Le sandre est un poisson prédateur qui fascine de nombreux pêcheurs. Cela s’explique notamment par le fait que la pêche au sandre n’est pas si facile. Il faut une certaine expérience pour réussir à déjouer ces prédateurs. Plus d’un novice en matière de pêche aux carnassiers s’est déjà essayé à ce poisson à plusieurs reprises, mais sans succès.

Dans ce contexte, il convient de mentionner que le choix de l’appât joue un rôle important. Si l’on pêche avec le mauvais appât, on peut espérer mordre longtemps. Il est donc d’autant plus important de s’intéresser à ce sujet ou de savoir quels appâts pour sandre sont réellement utilisables en tant que tels.

Moins d’appâts pour le sandre, ça aide vraiment

Pour faire court : Il n’y a pas tant d’appâts que ça pour traquer le sandre. C’est pourquoi il n’y a pas de choix – même s’il faut bien sûr se décider au préalable pour une méthode de pêche. Si l’on mise sur la pêche au lancer, il faut un appât artificiel adapté. Pour la pêche à la mouche, en revanche, on utilise des appâts naturels.

Meilleure Vente n° 1
FISHN PaddleOne 5 Pack - 8gr, leurre Souple de 10cm pour la pêche à la Pirouette à la Perche, au brochet, au Sandre et à la Truite (Salt + Pepper)
  • 🐟 Leurre souple ultra souple PaddleOne de FISHN pour la pêche au brochet, perche, sandre et truite
  • 🐟 Longueur: 10 cm, poids: 8 grammes
  • 🐟 Tête plombée assortie: 4/0, 3/0
Meilleure Vente n° 2
Berkley Malade Sick Monofilament Mixte, Claire, 0.20mm | 4.6kg | 10lb | 300m
  • Une ligne en monofilament de qualité compétition disponible en coloris clairs, produite sur la chaine de fabrication...
  • La ligne a une mémoire faible - cela le rend très facile à utiliser et la faible élasticité vous offre plus de...
  • Super résistance au noeud - En plus d'être solide et résistant à l'abrasion, ce fil a une surface très lisse et...

C’est justement dans le domaine des appâts naturels qu’il n’y a pas beaucoup de choix. En fin de compte, on ne peut que se rabattre sur le poisson d’appât. Le köfi est considéré comme indispensable si l’on veut pêcher le sandre sur le fond ou au posé. Toutefois, le poisson-appât offre plusieurs possibilités de présentation. Il ne doit pas toujours s’agir du classique poisson d’appât mort. Des lambeaux de poisson peuvent également être présentés.

Dans le domaine des appâts artificiels, le choix est un peu plus large. D’un côté, il y a les appâts en plastique souple, de l’autre, les wobblers. Pour les appâts en plastique souple, les poissons en caoutchouc et les twisters entrent en ligne de compte, tandis que pour les wobblers, il n’y a en fait aucune restriction. En général, il est considéré comme avantageux que les wobblers atteignent une profondeur de plongée correcte. Le streamer constitue une particularité dans le domaine des leurres artificiels. Il est utilisé pour la pêche à la mouche et peut également être utilisé pour la pêche au sandre.

Les appâts naturels mènent aux plus gros poissons

Dans les cercles de pêcheurs, on se dispute régulièrement pour savoir quel appât est de loin le meilleur pour le sandre. Il n’est pas facile de se prononcer sur ce point. Mais en règle générale, on peut dire que l’on a plus de chances de capturer de gros poissons si l’on travaille avec des poissons d’appât ou des lambeaux de poisson. Les appâts artificiels donnent certes souvent plus de poissons, mais ceux-ci ne sont pas toujours aussi gros.

Si l’on a capturé un sandre de taille inférieure à la normale ou qui a été ménagé, il faut être très prudent lors de la remise à l’eau. Les sandres sont considérés comme extrêmement sensibles : si l’on ne les décroche pas avec précaution, ils ne survivent souvent pas. Il est donc conseillé de décrocher les poissons si possible dans l’eau et de ne pas les toucher directement (si possible).