Les meilleurs appâts pour la pêche à la brème

Si la brème n’est pas forcément le meilleur poisson à manger en raison de ses nombreuses arêtes, il existe néanmoins de nombreux pêcheurs qui se passionnent pour ce poisson pacifique. Cela s’explique surtout par le fait qu’elle peut atteindre des tailles très imposantes selon les eaux. Certaines brèmes peuvent concurrencer les carpes en termes de taille et de poids.

La pêche à la brème n’est pas particulièrement difficile. Il s’agit de poissons paisibles qui sont relativement faciles à déjouer. C’est du moins le cas pour les petits spécimens. En revanche, les plus gros poissons sont prudents et il faut donc se donner beaucoup plus de mal. En outre, il est indispensable de pêcher avec le bon appât.

De nombreux appâts conviennent aux brèmes.

Néanmoins, il n’est pas difficile de trouver un bon appât pour la brème. En effet, le choix d’appâts qui entrent en ligne de compte pour ce poisson cible est assez large. Il s’agit toujours d’appâts naturels, dont la plupart sont relativement faciles à se procurer.

Les appâts typiques que l’on trouve dans presque tous les foyers sont le pain, la pâte et le maïs. Le pain et la pâte à pêche (pétrie avec du pain, de l’eau et éventuellement quelques attractants) offrent des chances relativement bonnes, à condition que la qualité soit bonne. Le maïs pour la pêche à la ligne est également un appât valable, bien que cela dépende aussi fortement de l’eau concernée.

Meilleure Vente n° 1
Lot de 125 faux asticots en plastique souple - Appâts de pêche - 5 couleurs luminescentes
  • ★ Non toxique et sûr : fabriqué en plastique non toxique de haute qualité, non toxique, odeur agréable, attire...
  • ★ Appât asticot factice qui agit comme une créature vivante dans l'eau, peut attirer plus de poissons vers l'appât
  • ★ Poids léger, petite taille, facile à utiliser

Mais les appâts contenant de la viande sont encore meilleurs. Certains pêcheurs pensent à tort que les poissons de mer ne consomment pas de vers ou d’asticots. Il s’agit là d’une idée totalement fausse. Le ver de pêche est l’appât le plus important pour la pêche à la brème. Les vers (lombrics, vers rouges et vers de fumier) marchent vraiment bien sur ces poissons. On peut également tenter sa chance avec des asticots. Seuls les asticots d’abeilles ou les larves de mites de cire, relativement chers, ne doivent pas nécessairement atterrir sur l’hameçon. Pour de nombreux pêcheurs, ces appâts sont trop pauvres pour la pêche à la brème.

Les larves de moustiques sont un bon appât pour la pêche à la brème et sont de plus en plus populaires. Les larves de moustiques de grande taille ne sont certes pas disponibles dans tous les magasins de pêche, mais leur efficacité est prouvée depuis longtemps. Cet appât est bien connu des pêcheurs professionnels à la mouche. Si le magasin de pêche local ne propose pas de larves de moustiques dans son assortiment d’appâts, il est possible de les commander sur une boutique en ligne.

L’amorçage est également très important

Pour pêcher la brème, il est important non seulement d’utiliser le bon appât, mais aussi de le présenter correctement. La première étape consiste à choisir un hameçon approprié. Il est préférable de miser sur des hameçons bas de ligne liés, que l’on peut acheter dans un magasin de pêche. Les hameçons typiques pour la brème sont aujourd’hui facilement disponibles. La deuxième étape consiste à placer correctement l’appât. Il est important que le poisson ne sente pas immédiatement l’hameçon. Le ver de terre est donc un appât particulièrement efficace : il se monte bien à l’aide d’une aiguille à appât afin que la cuisse disparaisse complètement de l’hameçon.