Présenter correctement les mouches noyées et augmenter le succès de pêche

Lorsque l’on parle de pêche à la mouche, la plupart des gens pensent assez rapidement à la mouche sèche comme appât. Pourtant, il existe bien d’autres mouches qui peuvent être pêchées à la canne à mouche. Le meilleur exemple est la mouche noyée qui, selon plusieurs sources, est le plus ancien des appâts pour mouches. Cependant, les pêcheurs n’utilisent que rarement ce type d’appât, ce qui est bien dommage.

En effet, il est relativement rare de trouver des mouches noyées dans les boîtes à mouches des pêcheurs. Pourtant, la pêche avec ce type d’appât peut s’avérer très rentable. De nombreux poissons ne peuvent pas résister à cette mouche, à condition qu’elle soit présentée correctement sur le lieu de pêche. Ce point est typique de la pêche à la mouche : seule une bonne technique de présentation permet de tromper les poissons.

Comment se fait la présentation de l’appât

Celui qui souhaite monter une mouche noyée comme appât sur son bas de ligne de mouche doit d’abord savoir pourquoi il y a une chance de capture. Cette mouche représente soit un insecte qui vient d’éclore ou qui a terminé son stade de nymphe et qui monte maintenant pour continuer à vivre en dehors de l’eau. Ou bien l’appât représente tout simplement un insecte mort qui est tombé dans l’eau.

La différence entre la mouche sèche et la mouche noyée réside dans le fait que la première vote à la surface de l’eau. Les haleines ou les matériaux utilisés pour le montage des mouches et, si nécessaire, un peu de graisse à mouches assurent la flottabilité nécessaire. Il en va tout autrement pour la mouche noyée. Elle s’imprègne assez rapidement d’eau et coule.

Offre : -24%Meilleure Vente n° 1
Meilleure Vente n° 2
Phéromone mouche du brou de la noix (ver du brou de noix)
  • Phéromone pour attirer la mouche du brou du noyer, responsable du ver dans le brou des noix.
  • Phéromone à installer dans un piège à mouches des fruits (vendu séparément) .
  • Le sachet contient une capsule de phéromone qui a une diffusion de 3 mois, une seule suffit pour la saison !

La manière de présenter l’appât à mouches dépend entièrement de l’insecte que l’on veut imiter. Dans la mesure où l’on imite une éclosion, on laisse la mouche sèche descendre jusqu’au fond pour la faire ensuite remonter à la surface de l’eau de manière bien visible. Dans le meilleur des cas, l’appât est observé et finalement pris par une truite ou un ombre. Si l’on souhaite imiter un insecte mort et donc flottant, il faut avant tout travailler avec le courant et laisser l’appât de pêche flotter devant les poissons.

Pour les mouches noyées, un large choix d’appâts est un avantage.

Certains pêcheurs à la mouche sont partisans d’un petit choix d’appâts. Ils ne souhaitent pas emporter d’innombrables appâts de pêche au bord de l’eau et en changer constamment. Toutefois, cette approche peut s’avérer très avantageuse, notamment pour la pêche à la mouche noyée. Selon les eaux de pêche, les poissons peuvent être attirés par des insectes volants très différents, c’est pourquoi il est conseillé, surtout au début, d’expérimenter relativement beaucoup et d’acquérir d’abord de l’expérience.

De plus, il n’est pas difficile de remplir la boîte à appâts ou la boîte à mouches avec différentes mouches. Le choix de modèles de mouches est énorme dans ce domaine. Les mouches humides ne sont pas non plus forcément chères, d’autant plus que de nombreux modèles sont relativement faciles à monter soi-même. Ceux qui sont passionnés par le montage de mouches et qui maîtrisent la technique devraient choisir les modèles les plus courants et les monter. De cette manière, il est possible d’élargir le choix des appâts à un prix relativement avantageux.