La pêche au lancer expliquée simplement – appâts, guidage des appâts, poissons cibles

[et_pb_section fb_built= »1″ _builder_version= »4.16″ custom_margin= »0px||| » custom_padding= »15px||0px| » global_colors_info= »{} »][et_pb_row _builder_version= »4.16″ _module_preset= »default » global_colors_info= »{} »][et_pb_column type= »4_4″ _builder_version= »4.16″ _module_preset= »default » global_colors_info= »{} »][et_pb_text _builder_version= »4.16″ _module_preset= »default » custom_padding= »4px||||| » text_font_size_tablet= » » text_font_size_phone= »13px » text_font_size_last_edited= »on|phone » global_colors_info= »{} »]

[rank_math_breadcrumb]

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][et_pb_row _builder_version= »4.16″ _module_preset= »default » width= »100% » global_colors_info= »{} »][et_pb_column type= »4_4″ _builder_version= »4.16″ _module_preset= »default » global_colors_info= »{} »][et_pb_image src= »@ET-DC@eyJkeW5hbWljIjp0cnVlLCJjb250ZW50IjoicG9zdF9mZWF0dXJlZF9pbWFnZSIsInNldHRpbmdzIjp7fX0=@ » force_fullwidth= »on » _builder_version= »4.16″ _dynamic_attributes= »src » _module_preset= »default » global_colors_info= »{} »][/et_pb_image][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section][et_pb_section fb_built= »1″ _builder_version= »4.16″ _module_preset= »default » global_colors_info= »{} »][et_pb_row _builder_version= »4.16″ _module_preset= »default » global_colors_info= »{} »][et_pb_column type= »4_4″ _builder_version= »4.16″ _module_preset= »default » global_colors_info= »{} »][et_pb_post_title author= »off » date_format= »j. F Y |  » featured_image= »off » _builder_version= »4.16″ _module_preset= »default » title_font= »|600||||||| » title_text_align= »left » title_font_size= »45px » meta_font= »|600||||||| » meta_text_align= »left » meta_font_size= »14px » width= »80% » width_tablet= » » width_phone= »100% » width_last_edited= »on|desktop » module_alignment= »center » custom_margin= »||-26px||| » title_font_size_tablet= » » title_font_size_phone= »30px » title_font_size_last_edited= »on|phone » global_colors_info= »{} »][/et_pb_post_title][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section][et_pb_section fb_built= »1″ _builder_version= »4.16″ custom_padding= »47px||0px||| » global_colors_info= »{} »][et_pb_row _builder_version= »4.16″ custom_padding= »||||false|false » use_custom_width= »on » custom_width_px= »960px » global_colors_info= »{} »][et_pb_column type= »4_4″ _builder_version= »4.16″ custom_padding= »||| » global_colors_info= »{} » custom_padding__hover= »||| »][et_pb_text _builder_version= »4.16″ link_font= »|||||||| » link_line_height= »1.9em » ul_font= »|||||||| » ul_font_size= »18px » ul_line_height= »1.9em » ol_font= »|||||||| » ol_font_size= »18px » ol_line_height= »1.9em » header_font= »|600||||||| » header_text_color= »#1d5b97″ header_line_height= »1.1em » header_2_font= »|600||||||| » header_2_text_color= »#1d5b97″ header_3_font= »|600||||||| » header_3_text_color= »#1d5b97″ width= »80% » width_tablet= » » width_phone= »100% » width_last_edited= »on|phone » module_alignment= »center » custom_margin= »||||false|false » custom_margin_tablet= » » custom_margin_phone= »|10px|| » custom_margin_last_edited= »on|desktop » custom_padding= »20px|20px|20px|20px|false|false » header_line_height_tablet= » » header_line_height_phone= »1.3em » header_line_height_last_edited= »on|phone » header_2_line_height_tablet= » » header_2_line_height_phone= »1.3em » header_2_line_height_last_edited= »on|phone » box_shadow_style= »preset1″ global_colors_info= »{} »]La pêche au lancer, également appelée araignée (de l’anglais to spin – tourner, tourbillonner, tournoyer), est un type de pêche qui utilise principalement des leurres artificiels. Les vibrations et les stimuli visuels lors de la récupération des appâts incitent les carnassiers à mordre. Nous t’expliquons dans cet article comment fonctionne la pêche au lancer et pourquoi tout le monde peut la pratiquer.

Table des matières :

  1. Introduction
  2. Facteurs de réussite
  3. Appât
  4. Conduite des appâts
  5. Pêche à la traîne

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section][et_pb_section fb_built= »1″ _builder_version= »4.16″ _module_preset= »default » custom_padding= »59px||||| » global_colors_info= »{} »][et_pb_row _builder_version= »4.16″ _module_preset= »default » global_colors_info= »{} »][et_pb_column type= »4_4″ _builder_version= »4.16″ _module_preset= »default » global_colors_info= »{} »][et_pb_code _builder_version= »4.16″ _module_preset= »default » global_colors_info= »{} »][the_ad_group id= »3115″][/et_pb_code][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section][et_pb_section fb_built= »1″ _builder_version= »4.16″ custom_padding= »40px|0px|30px|0px|false|false » global_colors_info= »{} »][et_pb_row _builder_version= »4.16″ custom_margin= »||| » custom_padding= »10px||| » use_custom_width= »on » custom_width_px= »960px » global_colors_info= »{} »][et_pb_column type= »4_4″ _builder_version= »4.16″ custom_padding= »||| » global_colors_info= »{} » custom_padding__hover= »||| »][et_pb_text ul_position= »inside » ul_item_indent= »25px » ol_item_indent= »25px » _builder_version= »4.16″ text_font_size= »20px » text_line_height= »2em » link_font= »|600|||on|||| » link_line_height= »1.9em » ul_font= »|||||||| » ul_font_size= »18px » ul_line_height= »1.6em » ol_font= »|||||||| » ol_font_size= »18px » ol_line_height= »1.6em » header_font= »|600||||||| » header_text_color= »#1d5b97″ header_2_font= »|600||||||| » header_2_text_color= »#1d5b97″ header_3_font= »|600||||||| » header_3_text_color= »#1d5b97″ width= »80% » width_tablet= » » width_phone= »100% » width_last_edited= »on|phone » module_alignment= »center » text_font_size_tablet= » » text_font_size_phone= » » text_font_size_last_edited= »on|desktop » global_colors_info= »{} »]

Informations générales sur la pêche au lancer

Hecht in Kescher
La pêche au lancer avec des indicateurs a été fructueuse ici. © rogkov _ canva.com one design license

La pêche au lancer se pratique depuis un bateau ou depuis la rive. C’est un art en soi que de bien diriger l’appât, qu’il s’agisse de faire de courts arrêts ou simplement de ramener rapidement. Si l’appât est ramené trop rapidement, il ne sera pas perçu comme une proie potentielle par les prédateurs. S’il est mené trop lentement, l’appât risque de descendre trop bas et de s’accrocher au fond. Avec cette méthode, on ne reste généralement pas longtemps à un endroit, mais on scrute le cours d’eau à la recherche de poissons prêts à mordre.

La pêche au lancer est une méthode de pêche très intéressante. Mais le succès n’est pas toujours immédiat. Comme pour la pêche, il faut s’armer de patience jusqu’à ce que le premier prédateur franchisse le bord de l’épuisette. Il faut donc essayer, essayer et essayer encore. Si hier, le wobbler rouge et blanc ne marchait pas du tout, aujourd’hui, il peut en être tout autrement. Hier, un endroit a été « brouté » sans succès, alors qu’aujourd’hui, un gros poisson peut mordre dès le premier lancer au même endroit.

Les facteurs de réussite pour la pêche au lancer

Lors de la pêche au lancer, le succès dépend de plusieurs facteurs. Le temps (soleil, pluie, nuageux, chaud, froid), l’eau (taille, profondeur, clarté de l’eau) et l’appât (couleur, taille, type) sont les plus importants. Si l’on pêche par exemple dans des eaux saumâtres, qui contiennent donc beaucoup de saletés, un poisson élastique d’aspect « brun saumâtre » peut tout à fait apporter le succès. Les poissons y voient plutôt peu et réagissent surtout aux vibrations de l’eau. Mais un appât aux couleurs vives peut également être efficace.

Les pêcheurs au lancer expérimentés sont clairement avantagés : ils savent généralement où se trouvent les carnassiers et sont tout simplement plus expérimentés que les novices dans le lancement précis de l’appât. Mais les jeunes pêcheurs et les débutants ne doivent pas pour autant se laisser déstabiliser – avec le temps, on acquiert suffisamment d’expérience pour réussir à pêcher au lancer dans des eaux inconnues. L’idéal estbien sûr de pouvoir observer des pêcheurs expérimentés pêcher au lancer – c’est ainsi que l’on apprend le plus rapidement ce qui est vraiment important et comment déjouer les prédateurs les plus gros. Dans les premiers temps, les journées de pêche ne sont pas rares et il faut aussi tenir compte des pertes d’appâts (par accrochage).

Avec ces appâts, tu déjoueras les prédateurs lors de la pêche au lancer

Gummiköder zum Spinnfischen
Pour la pêche au lancer, on utilise très souvent des poissons en caoutchouc. © Paul Lahrmann

Les poissons visés par la pêche au lancer sont principalement le brochet, le sandre et la perche. Les appâts utilisés pour la pêche au lancer sont des leurres, des wobblers, des leurres en caoutchouc (twister et shad) ou justement des spinners. Le choix de l’appât dépend de vos préférences personnelles et du poisson que vous souhaitez attraper.

Pour le brochet, on peut utiliser des appâts de grande taille. Ce sont des poissons très agressifs et qui mordent facilement. On utilise des spinners de couleur dorée ou argentée et volontiers avec des plumes ou de la fourrure sur l’hameçon. Mais les wobblers à partir de 9 cm et dans des couleurs vives comme le jaune, le rouge ou celles des poissons nourriciers naturels (gardon, perche) sont également très attractifs. Les leurres en caoutchouc montés sur une tête de jig sont particulièrement attractifs dans les couleurs noir, rouge et bleu. Pour la pêche au lancer du brochet, il est également important d’utiliser un bas de ligne en acier. Il faut également utiliser des cannes et des moulinets puissants. La ligne doit avoir une grande capacité de charge, car les brochets peuvent exercer une forte pression. Il ne faut toutefois pas s’attendre à de grandes fuites.

La pêche au lancer du sandre se pratique avec le plus de succès avec des appâts en caoutchouc. La conduite près du fond permet d’obtenir de nombreuses touches pendant les périodes de morsure des sandres. Il est possible d’utiliser des cannes plus légères que pour la pêche au brochet. Les bas de ligne en acier ne sont pas appréciés des pêcheurs de sandre. Ils ne sont d’ailleurs pas nécessaires en premier lieu, car les sandres n’ont pas les dents aussi acérées que les brochets. Mais surtout, ils ne permettent pas de guider l’appât de manière aussi attrayante.

Les perches sont des animaux qui vivent en bancs et sont très curieuses. Ainsi, elles se contentent de suivre les appâts avant de repartir. De plus, elles se surestiment souvent et mordent à des appâts beaucoup plus gros que prévu. La pêche au lancer de la perche est abordée avec succès avec des spinners de taille 2 à 5, des wobblers jusqu’à 7 cm et des twisters plus petits. La canne et le moulinet peuvent être facilement choisis.

Le maniement de l’appât est très important pour la pêche au lancer des carnassiers.

L’art de la pêche aux carnassiers ou de la pêche au lancer consiste en fin de compte à guider les leurres artificiels de manière optimale. Ce point est beaucoup plus important que ne le pensent de nombreux pêcheurs. De nombreux débutants n’attrapent pas de poissons parce qu’ils manient mal les appâts. D’autant plus que chaque appât doit être dirigé différemment. Par exemple, le maniement des leurres pour les blinkers et les wobblers doit se faire d’une manière totalement différente.

Il faut absolument s’intéresser de plus près aux différents appâts et à leur conduite, par exemple en demandant conseil à d’autres pêcheurs au lancer ou en étudiant la littérature spécialisée. Par ailleurs, il est conseillé de pêcher chaque appât à vue. C’est particulièrement important pour les wobblers : c’est la seule façon de voir comment l’appât se comporte dans l’eau et réagit aux différentes actions. Lorsque l’on pêche un wobbler pour la première fois, il convient de le tester longuement, d’essayer différentes vitesses et d’utiliser la pointe de la canne de manière ciblée afin d’en savoir plus sur son comportement dans l’eau.

Comment manier les poissons élastiques, les wobblers et les leurres ?

La beauté de la pêche au wobbler réside dans le fait que l’on dispose de tant de possibilités pour la conduite de l’appât. La manière dont on récupère un wobbler ou un jerkbait dépend uniquement de son comportement dans l’eau. Ce qui est important, c’est que les wobblers doivent être maniés activement. Il faut les mettre en mouvement pour attirer l’attention des carnassiers et les inciter à mordre.

Un lancer monotone ou régulier n’est donc pas une bonne décision. Lorsque l’on pêche avec des wobblers, il est important de varier la vitesse de récupération ou de faire de courts arrêts. Les twitch-wobblers sont particulièrement intéressants : en twittant (légers coups de la pointe de la canne dans la ligne lâche), on met l’appât artificiel en mouvement et on le fait par exemple éclater sur le côté. Non seulement les brochets et les sandres, mais aussi les perches, ne peuvent pas résister à ces éclats.

Les poissons en caoutchouc avec une tête de jig coulent généralement sur le fond et sont ensuite ramenés vers soi par le jig. Après le lancer, on attend que l’appât ait atteint le fond. On s’en rend compte lorsqu’il n’y a plus de pression sur la ligne et qu’elle « s’affaisse ». En outre, on devrait aussi le sentir dans la canne. Ensuite, on tourne deux fois la manivelle et on laisse l’appât retomber au fond jusqu’à ce que la ligne s’affaisse à nouveau. Il faut veiller à tenir la canne à un angle de 45° en direction du ciel, afin de s’assurer que l’appât décolle du fond. Les sandres mordent généralement pendant la phase de descente de l’appât.

On lance les leurres, les spinners et les twisters, on les laisse descendre un peu et on les ramène ensuite régulièrement. Ici aussi, on peut varier la vitesse et faire des arrêts. L’appât vacille alors un peu vers le fond et peut inciter à mordre.

[/et_pb_text][et_pb_text ul_position= »inside » ul_item_indent= »25px » ol_item_indent= »25px » _builder_version= »4.16″ text_font_size= »20px » text_line_height= »2em » link_font= »|600|||on|||| » link_line_height= »1.9em » ul_font= »|||||||| » ul_font_size= »18px » ul_line_height= »1.6em » ol_font= »|||||||| » ol_font_size= »18px » ol_line_height= »1.6em » header_font= »|600||||||| » header_text_color= »#1d5b97″ header_2_font= »|600||||||| » header_2_text_color= »#1d5b97″ header_3_font= »|600||||||| » header_3_text_color= »#1d5b97″ width= »80% » width_tablet= » » width_phone= »100% » width_last_edited= »on|phone » module_alignment= »center » text_font_size_tablet= » » text_font_size_phone= » » text_font_size_last_edited= »on|desktop » global_colors_info= »{} »]

La pêche à la traîne depuis un bateau

Angler auf Boot
La pêche à la traîne depuis un bateau est prometteuse. © CrazyD _ canva.com one design license

La pêche à la traîne (également appelée trolling) consiste à traîner un leurre artificiel derrière le bateau. On ne lance donc qu’une seule fois, puis on part et l’appât est traîné derrière. De ce point de vue, il s’agit d’une manière relativement confortable de pêcher au lancer, car on peut plus ou moins se détendre. Malheureusement, il y a relativement peu de pêcheurs qui ont déjà acquis de l’expérience dans ce domaine – la plupart des pêcheurs pêchent toujours depuis la rive. La pêche en bateau ouvre toutefois de nouvelles possibilités. Il faut bien sûr que le plan d’eau soit assez grand et qu’il y ait suffisamment de place pour ne pas devoir virer de bord après peu de temps. Si vous êtes intéressé par la pêche à la traîne, rendez-vous en Norvège ou plus généralement en Scandinavie. Il y a là-bas d’innombrables possibilités de s’initier à la pêche à la traîne. Un guide expérimenté peut tout vous montrer.

Dans les petits cours d’eau, tu peux également pratiquer la pêche à la traîne avec un bateau à rames. Cela peut certes être un peu fatigant, mais si tu veux de toute façon te rendre en bateau à un endroit non pêchable depuis la rive, tu peux aussi faire le trajet en traînant. Attention : la pêche à la traîne n’est pas autorisée dans tous les cours d’eau – à vérifier au préalable.

Equipement pour la pêche à la traîne

En ce qui concerne l’utilisation de la canne à pêche ou du matériel de pêche, il existe plusieurs possibilités. On peut par exemple pêcher avec la canne à lancer classique. Soit on la tient directement à la main, soit – ce que font la plupart des pêcheurs en bateau – on la place dans un support de canne à pêche. La plupart des bateaux de pêche à la traîne sont équipés de plusieurs supports de canne, disposés de telle sorte que l’on puisse pêcher avec jusqu’à quatre cannes à pêche. Que l’on équipe sa canne à pêche à la traîne d’un moulinet multiple, d’un moulinet fixe ou d’un moulinet spécial, c’est une question de goût.

Les appâts ou leurres artificiels possibles pour la pêche à la traîne sont : Les leurres de traîne, les wobblers, les poissons en caoutchouc et les cuillères (cuillère nacrée, cuillère de traîne). Certains pêcheurs montent également un poisson d’appât mort.

Une autre possibilité est la traîne avec un downrigger. Dans cet article, vous pouvez en savoir plus sur le trolling avec le downrigger. Nous pouvons dire ici que le downrigger permet d’atteindre de plus grandes profondeurs et que plusieurs appâts artificiels peuvent être utilisés en parallèle pour pêcher plusieurs profondeurs d’eau en même temps.

[/et_pb_text][et_pb_code _builder_version= »4.16″ global_colors_info= »{} »][the_ad_group id= »3116″][/et_pb_code][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section][et_pb_section fb_built= »1″ _builder_version= »4.16″ _module_preset= »default » global_colors_info= »{} »][et_pb_row _builder_version= »4.16″ _module_preset= »default » global_colors_info= »{} »][et_pb_column type= »4_4″ _builder_version= »4.16″ _module_preset= »default » global_colors_info= »{} »][et_pb_code disabled_on= »on|off|off » _builder_version= »4.16″ _module_preset= »default » global_colors_info= »{} »][crp limit= »8″ heading= »1″][/et_pb_code][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section][et_pb_section fb_built= »1″ _builder_version= »4.16″ _module_preset= »default » global_colors_info= »{} »][et_pb_row _builder_version= »4.16″ _module_preset= »default » global_colors_info= »{} »][et_pb_column type= »4_4″ _builder_version= »4.16″ _module_preset= »default » global_colors_info= »{} »][et_pb_code disabled_on= »off|on|on » _builder_version= »4.16″ _module_preset= »default » global_colors_info= »{} »][crp limit= »4″ heading= »1″][/et_pb_code][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section][et_pb_section fb_built= »1″ _builder_version= »4.16″ width= »80% » module_alignment= »center » global_colors_info= »{} »][et_pb_row _builder_version= »4.16″ global_colors_info= »{} »][et_pb_column type= »4_4″ _builder_version= »4.16″ custom_padding= »||| » global_colors_info= »{} » custom_padding__hover= »||| »][et_pb_comments _builder_version= »4.16″ custom_button= »on » button_bg_color= »#1d5b97″ width= »100% » width_tablet= » » width_phone= »100% » width_last_edited= »on|phone » module_alignment= »center » global_colors_info= »{} » button_text_size__hover_enabled= »off » button_one_text_size__hover_enabled= »off » button_two_text_size__hover_enabled= »off » button_text_color__hover_enabled= »off » button_one_text_color__hover_enabled= »off » button_two_text_color__hover_enabled= »off » button_border_width__hover_enabled= »off » button_one_border_width__hover_enabled= »off » button_two_border_width__ver_enabled= »off » button_border_color__hover_enabled= »off » button_one_border_color__hover_enabled= »off » button_two_border_color__hover_enabled= »off » button_border_radius__hover_enabled= »off » button_one_border_radius__hover_enabled= »off » button_two_border_radius__hover_enabled= »off » button_letter_spacing__hover_enabled= »off » button_one_letter_spacing__hover_enabled= »off » button_two_letter_spacing__hover_enabled= »off » button_bg_color__hover_enabled= »off » button_one_bg_color__hover_enabled= »off » button_two_bg_color__hover_enabled= »off »][/et_pb_comments][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section][et_pb_section fb_built= »1″ _builder_version= »4.16″ _module_preset= »default » global_colors_info= »{} »][et_pb_row _builder_version= »4.16″ _module_preset= »default » global_colors_info= »{} »][et_pb_column type= »4_4″ _builder_version= »4.16″ _module_preset= »default » global_colors_info= »{} »][et_pb_code _builder_version= »4.16″ _module_preset= »default » global_colors_info= »{} »][the_ad_group id= »3117″][/et_pb_code][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]