Pêcher la perche en hiver

Möchte man Barsche im Winter angeln, finden sich an den Gewässern ganz andere Gegebenheiten vor als im Sommer. Wir erklären dir, wie du trotzdem die dicken Barsche an die Angel bekommst.

Pêcher la perche en hiver

Angeln auf Barsch im Winter
  1. Magazine
  2. »
  3. Pêche
  4. »
  5. Pêche aux carnassiers
  6. »
  7. Pêcher la perche en hiver

Pêcher avec succès la perche en hiver

Les dernières feuilles sont tombées des arbres, les buissons, les arbustes et l’herbe dans les talus ont reculé. Les températures chutent, un vent froid souffle sur la campagne. L’hiver est à nos portes et, avec lui, des conditions de pêche différentes de celles que nous trouvons dans les cours d’eau en été. Avec la chute des températures, de nombreux poissons s’enfouissent dans la boue et réduisent leur activité physique au minimum. Ce n’est pas le cas des perches. Elles deviennent certes un peu plus lentes, mais elles continuent à se nourrir très activement. En hiver, elles se rassemblent en grands groupes et une fois que le pêcheur a ciblé un tel groupe, les morsures viennent d’elles-mêmes.
Un facteur important à cet égard est la température et la profondeur de l’eau. À partir d’une profondeur de six mètres, la température au fond et juste au-dessus du fond est d’environ quatre degrés Celsius – des conditions (d’oxygène) optimales pour les perches. Si l’eau est plus profonde, les perches se tiennent tout de même au fond.

Meilleure Vente n° 1
Sougayilang, canne à pêche télescopique avec moulinet d’enfant pour la pêche à la truite d’eau douce en voyage , doré
  • La pêche en compagnie des enfants est une excellente activité de plein air en famille. Afin de permettre à plus...
  • La canne à pêche Sougayilang est fabriquée en fibre de carbone mélangée à de la fibre de verre. Elle a donc une...
  • Ce moulinet a une poignée interchangeable droite/gauche ; roulements à billes 2 + 1, ratio : 5,2 : 1 La canne...

Météo et structure du cours d’eau : la combinaison est décisive

Il est donc déjà certain qu’en hiver, les perches se retirent également dans les zones profondes des eaux, où elles se rassemblent et se nourrissent. Avant de partir au petit bonheur la chance, il est plus judicieux d’observer les conditions météorologiques pendant quelques jours.

Eaux stagnantes

En cas de températures basses prolongées, les perches se trouvent dans les trous, les rigoles et au pied des reliefs. Le temps est caractérisé par un vent d’est et une pression atmosphérique >1.020 hectopascals. En cas de changement de temps, c’est-à-dire d’augmentation des températures et de chute de la pression atmosphérique, les perches se déplacent vers les eaux moyennes et se tiennent au bord des arêtes ou même sur les plateaux.

Eaux courantes

Dans les rivières, les perches se comportent très différemment en hiver. Comme les rivières ne dépassent guère les six degrés Celsius et qu’elles sont souvent moins profondes que six mètres, il faut adopter une autre stratégie. Les perches ne veulent pas non plus consommer trop d’énergie en hiver et ne se rassemblent donc pas directement dans le courant, mais dans des endroits calmes des rivières. Les palplanches, les zones d’embouchure, les entrées de ports et de canaux, les bassins de virement, les renflements dans le cours d’eau ou les longs épis avec des champs d’épis profonds sont des hot spots absolus à cet effet.

Appât

En hiver, les perches sont loin d’être aussi curieuses et avides de mordre qu’en été, où elles s’attaquent à presque tout ce qui bouge. Les perches commencent à se nourrir lorsque le temps change et qu’un front météorologique avec une faible pression atmosphérique est annoncé. Il est alors conseillé, lors du choix des appâts, de tenir compte de l’offre alimentaire naturelle. Que mangent les perches ? Quelle est la taille des poissons fourrage ? Pour le savoir, il est possible de consulter d’autres pêcheurs. Les pêcheurs à la ligne peuvent par exemple donner de bonnes informations sur les petits poissons qu’ils attrapent souvent. Le contenu de l’estomac des perches capturées est également très instructif. Peut-être se nourrissent-ils beaucoup d’écrevisses, de gobies ou d’éperlans ? Dans ce cas, ces appâts ou leurs imitations valent de l’or. En conséquence, il faut aussi voir à quelle saison ces animaux apparaissent et réagir avec un appât de couleur appropriée.

Exemples : les poissons :
masse d’écrevisses -> élastiques bruns
Arrivée d’éperlans -> appât clair avec beaucoup de paillettes
Surabondance de grémilles et de gobies -> élastiques bruns

Meilleure Vente n° 1
Lot de 7 poissons en caoutchouc multi-segments - Accessoires de pêche - Leurres en caoutchouc Rheinwing - Poisson en caoutchouc - Poisson en caoutchouc - Brochet - Perche - Sandre - Morue standard
  • Réflexions de couleurs polyvalentes : nos poissons en caoutchouc se distinguent par leurs couleurs scintillantes...
  • ✅ Design innovant de segment : une combinaison parfaite du mouvement réaliste des appâts durs multi-articulés et...
  • ✅ Matériau de haute qualité : fabriqué en plastique durable et respectueux de l'environnement, nos poissons en...
Meilleure Vente n° 1
Savage Gear 7,3 cm - 19 g - Gravity Crank MR - Wobbler - Crankbait - Couleur : perche
  • Crankbait de Savage Gear pour la pêche au lancer sur la perche, brochet et autres poissons prédateurs
  • Longueur du produit: 7,3cm, Poids: 19g, Profondeur de course: 1,4-2m, Action : flottant, Taille du crochet: 4
  • Système de lancement large intégré

En hiver, l’appât doit être manié calmement et près du fond. On y parvient très bien avec des appâts en caoutchouc qui n’ont pratiquement pas d’action dans la partie caudale. Avec de petits mouvements, les poissons en caoutchouc de 10 ou 12 cm peuvent être maniés de manière très attractive. Les pauses répétées qui permettent à l’appât de rester sur le fond sont également positives. Comme nous l’avons dit, la taille ne doit pas être trop petite, car nous voulons pêcher de grosses perches.

Conduite de l’appât lors de la pêche de la perche

Lors de la pêche du bord (jigging), il est important de toujours rester en contact avec l’appât et de ne pas laisser se former d’arc de ligne. Comme nous l’avons déjà mentionné, des arrêts intermédiaires plus longs permettent d’atteindre le but recherché. Ainsi, les têtes verticales utilisées (tête plombée reposant sur le fond et redressant l’appât) offrent aux perches la possibilité d’aspirer l’appât directement du fond.
Depuis la rive (palplanches, pontons) ou depuis un bateau, la pêche à la verticale s’impose. Cela offre une conduite parfaite de l’appât et chaque touche est immédiatement détectée. Dans les deux cas, l’appât peut aussi rester une minute sur le fond (jigging) ou brièvement au-dessus du fond (pêche verticale) avant qu’une nouvelle action ne soit entreprise.

En résumé, on peut dire que : Les appâts qui ressemblent à la nourriture des perches sont maniés très calmement au fond de l’eau.

©flickr / Mikael Miettinen CC by 2.0

Articles similaires